Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil
 

Section des Bauges

Qui : Secrétaire de section, Evelyne Niveaux
Contact : E-mail

 

TWITTERSuivez nous sur Twitter

@73PCF

 

Rejoignez nous sur Facebook

 
 
 
 

Bulletin des Bauges - Octobre 2017

Bulletin des Bauges - Octobre 2017

Le Président MACRON jette le masque

Pendant la campagne électorale, le candidat MACRON a multiplié les promesses floues pour se donner une
image de « ni droite ni gauche ». Les mesures concrètes du Président MACRON constituent une marche forcée vers une politique de droite pure et dure qui va toucher de plein fouet l’immense majorité d’entre nous.
En voici le menu :

- Le Code du Travail va imploser et laisser TOUS LES SALARIÉS à la merci des (ré)pressions patronales. La perte des protections nous rendra plus flexibles et précaires. L’insécurité sociale et la concurrence exacerbée s’installeront sans éliminer le chômage de masse et son cortège de misère (14 millions de personnes vivent déjà sous le seuil de pauvreté).
Bauges Solidarité informe : « Les Banques Alimentaires ne peuvent plus nous fournir la quantité de denrées pour subvenir à nos bénéficiaires ».
(Vivre en Bauges n°70).

- La baisse des cotisations sociales patronales et salariales (fausse augmentation du pouvoir d’achat) va
entraîner une perte sèche pour toutes les caisses de retraite, de chômage et de sécurité sociale.
Ce beau tour de passe-passe à court terme fragilisera leur existence même pour mieux les privatiser à moyen terme.

- La disparition des emplois aidés auprès des associations de tous ordres et des centres sociaux affaiblira
durablement le lien social.

- La baisse des dotations aux collectivités locales (13 milliards d’Euros en 5 ans) donnera un coup d’arrêt
mortel à l’investissement public notamment le BTP (infrastructures et équipements publics). Manière de
contraindre tous les élus locaux à faire appel au privé et, ainsi, laisser la gestion échapper au contrôle
démocratique des citoyens.

- La suppression de la taxe d’habitation grèvera encore plus les budgets locaux (encore une fausse
augmentation de pouvoir d’achat pour 80% d’entre nous). Ce qui est gagné d’un côté partira de l’autre si nous voulons garder le même niveau de services publics.

- La baisse mensuelle de l’APL (Aide Personnalisée au Logement) touchera les locataires les plus modestes.
Elle étranglera les offices d’habitation publics et privés aggravant la crise du logement.

- La hausse de la CSG constitue un matraquage fiscal sans précédent des retraités. Elle accentue
l’injustice des impôts indirects (comme la TVA) qui pèsent plus fort sur les revenus faibles.

- Les libertés fondamentales sont mises en danger. L’état d’urgence permanent est transcrit dans une
« loi sécurité » dans laquelle le soupçon équivaut au passage à l’acte.

Dès la 1ère session de l’Assemblée Nationale, le comportement de « godillot » des députés d’En Marche (M. MIGNOLA et Mme DEGOIS compris) écrase le travail législatif pour faire passer rapidement des
ordonnances et des lois qui dégradent nos conditions de vie.
Nous vivons un RECUL SOCIAL ET DEMOCRATIQUE sans précédent sous la 5e République conduit
par un président mal élu et élu par défaut.
Sans attendre, refusons la politique du pire. Agissons ensemble pour nos conquêtes sociales, solidaires et
utiles. L’UNITÉ de toutes les forces de transformation sociale est indispensable.
Le PCF reste disponible pour la construire. Sans hégémonie ! Faisons CAUSE COMMUNE !