Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil
 

Section d'Arlysère

8 rue bugeaud 73200 Albertville
(Permanence : le mardi de 18h à 19h30)

Secrétaire de section
Gilles Cointy
Contact :
Tel : 04 79 32 03 90 (répondeur)
E-mail

 

Cellule d'Ugine

Salle Rouget de l'Isle, maison du Bicentenaire, 73400 Ugine
(permanence : le mercredi de 19h à 20 h)

Secrétaire de section
Louis Bertrand
Contact :
E-mail

Gilles Cointy

Réunions de section



Agenda de la section



 
 
 

[Arlysère] Appel des communistes pour une reconquête de la démocratie communale

 

ARLYSERE- Municipales 2020

Appel des communistes pour une reconquête de la démocratie communale

 

A 5 mois des élections municipales de 2020, la situation politique est compliquée. Perturbée par les déclarations de tous bords pour abandonner toute notion d’appartenance politique ou syndicale, pour renoncer à tout engagement clair à gauche, pour adhérer à un unanimisme citoyen et humaniste sans principe, elle promeut un populisme sans perspective et porteur de dangers dont nombre de pays d’Europe font les frais, avec l’arrivée au pouvoir de leaders inquiétants.

Nous tenons à affirmer le caractère politique de ce futur scrutin et à montrer son enjeu démocratique fort. Ce qui est en cause c’est la survie des communes, la vie démocratique de ces territoires et la participation des citoyens à leur destin. Cette bataille peut être gagnée si nous la menons.

Aujourd’hui, deux urgences nous interpellent : l’urgence sociale et l’urgence climatique. Répondons-y en revendiquant : « l’humain d’abord » et « une planète préservée et respectée ». Pour y parvenir, nous aurions tort de renoncer à la notion de gauche, à son sens profond et à celui de ses valeurs : une gauche qui de 1789 à nos jours, a enrichi les idéaux de progrès de notre République sociale. N’oublions pas que les congés payés, la sécurité sociale, la création des comités d’entreprises ou la promotion de l’égalité hommes-femmes entre autres, ont été obtenus par les luttes de gauche de nos ainés, pour un partage des richesses produites et une plus juste répartition des pouvoirs.

C’est autour de cette idée que nous proposons de nous rassembler sans exclusive quelle que soit sa couleur politique, syndicale, associative ou citoyenne. Nous nous retrouvons dans de multiples luttes communes pour refuser la privatisation des barrages, pour exiger un référendum pour sauver nos aéroports ou protester contre le recul du pouvoir d’achat ou des retraites. La bataille des municipales à venir doit s’inscrire dans ce combat.

Au niveau de notre communauté d’agglomération Arlysère, constitutive de 39 communes et quelque 60 000 habitants, il est important de réfléchir à un canevas programmatique, commun à tous les futurs conseillers communautaires adhérents à nos idées. C’est en effet ici, pour l’essentiel que les décisions structurantes seront prises, compte-tenu des compétences attribuées à Arlysère.

Rassemblons-nous autour de trois idées :

 

  1. Un authentique progrès social et économique

  • Répondre aux besoins de chaque habitant dans la précarité, malade, jeune ou âgé, modeste ou exclus.

  • Opter pour une fiscalité conforme aux moyens des ménages (locale- eaux-assainissement-OM) et une tarification adaptée (accès aux équipements sportifs et culturels-transports notamment pour les scolaires)

  • Favoriser l’accès au logement social locatif ou privé, aider aux rénovations notamment thermiques

  • Sauvegarder le tissu industriel, moderniser l’emploi, susciter son développement ; expérimenter de nouvelles formes de coopération, d’économie sociale et solidaire.

  • Promouvoir une agriculture de qualité en gérant de manière transparente le foncier agricole, en développant les circuits de proximité

  • Développer le commerce local (marchés traditionnels, AMAP…)

  • Se monter soucieux d’une école forte de ses principes laïques, ouverte à tous

  • Soutenir des pratiques culturelles et sportives accessibles à tous les citoyens (Stades-Piscines- Théâtre- Musique-Cinéma)

 

 

  1. Défense et promotion des services publics

« Les services publics sont les biens de ceux qui n’en ont pas. »

Dans tous les domaines, les tentatives des pouvoirs en place (De Sarkozy à Hollande, puis Macron) sont de privatiser ce que nos ainés ont fait entrer dans le domaine public avec l’objectif de « tirer » des profits aux bénéfices des actionnaires. Sont alors en cause l’accès égal des services à tous, au même prix, l’avantage d’un bien commun profitable à la collectivité.

  • La poste voit ses bureaux disparaitre, ses temps d’ouverture se restreindre et le tri postal s’expatrier.

  • Les perceptions, les tribunaux, les gendarmeries…sont menacés

  • Le réseau d’eau-assainissement est intégré à Arlysère. Nous revendiquons sa gestion par une régie publique.

  • Le logement social locatif (aujourd’hui environ 4000 logements) est géré par les OPH d’Ugine et Albertville regroupés. La loi ELAN impose qu’ils soient intégrés à un ensemble de plus de 15 000 logements. Le fait que la SEM4V ait obtenu un agrément pour les prendre en compte est un danger potentiel à la fois pour les locataires et les personnels, la CDC Habitat et un consortium bancaire venant la chapeauter.

  • Les transports : Il est primordial pour favoriser la mobilité tout en réduisant la saturation des axes routiers et les pollutions liées au transport par voiture individuelle de développer le réseau de transports collectifs et de tendre vers la gratuité (avec priorité immédiate pour les scolaires). La mise en place d’un versement transport devient urgente et indispensable.

La réalisation de la mise aux normes de la ligne ferroviaire Albertville-Ugine et son maintien sont indispensables à la qualité des déplacements et à l’activité des Aciéries d’Ugine. Elle doit recevoir les contributions exclusives de la SNCF. La perspective d’une liaison tram-train vers Annecy doit être prise en compte dans ce projet.

  • La santé : Tous les moyens doivent être donnés à l’hôpital public pour préserver une offre de soins indispensable à nos concitoyens et pour soulager la tâche des soignants. Les EHPAD du secteur appellent notre attention pour offrir plus de place et de confort à ses résidents et pour alléger le travail des personnels.

  • L’énergie : Les barrages hydroélectriques sont menacés par la mise en concurrence des concessions. Nous revendiquons leur maintien dans un service de l’énergie gaz-électricité 100 % public.

 

 

  1. La survie des communes et une vie démocratique municipale :

 

Les gouvernements successifs, sans consultation des citoyens ou des élus locaux, ont imposé par touches un bouleversement majeur des collectivités territoriales. Les syndicats intercommunaux sont devenus CORAL, Confluences, CHCS, Com’Arly puis ont été regroupés, autoritairement, en une vaste communauté d’agglomération de 39 communes, forte des compétences prises aux communes à leur détriment.

Il s’en suit, à la fois, une perte de pouvoir pour les conseils municipaux et, par la réduction des moyens financiers, une perte d’autonomie financière pour les communes. Chaque conseiller mesure aujourd’hui les effets de cette réforme nocive où le pouvoir technocratique d’une « grosse machine administrative » remplace les débats d’un conseil en proximité avec les citoyens.

Nous réclamons un retour à une pratique démocratique au sein des communes, en inventant des formes nouvelles dans la participation citoyenne et en coopérant entre communes de manière renforcée et volontaire.

 

Ces idées que nous vous soumettons ont pour objet d’avoir entre nous un débat pluraliste, prometteur d’un avenir progressiste pour Arlysère.

 

 

Albertville, le 22/10/2019

 

Section Arlysère du PCF

 

 

 

 

 

le 09 November 2019

    Il y a actuellement 0 réactions

    Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.