PCF Savoie

PCF Savoie
Accueil
 

Section d'Arlysère

8 rue bugeaud 73200 Albertville
(Permanence : le mardi de 18h à 19h30)

Secrétaire de section
Lucien Carrel
Contact :
Tel : 04 79 32 03 90 (répondeur)
E-mail

 

Agenda de la section



 
 
 

 EDITORIAL 

BESOIN DE COMMUNISME.

Ce titre peut surprendre. Et pourtant… Quand, même le président Macron et son ministre des Fi-nances, dans un moment de lucidité ( ou d’égare-ment, c’est selon ) reconnaissent que le capitalisme a fait son temps, on est en droit de s’interroger.
A la chute de l’URSS, le capitalisme se voyait définitivement vainqueur. Quel est son bilan au-jourd’hui ? Des multimilliardaires toujours plus nombreux et plus riches et à l’autre pôle, une flam-bée de pauvreté ( 10 millions sous le seuil en France ). Le capitalisme c’est la recherche du maxi-mum de profits dans le minimum de temps et tant pis pour les perdants ! Rien n’est épargné, même pas la recherche de vaccins contre le COVID. Au-jourd’hui la conscience grandit que l’on va dans le mur quant à l’avenir de la planète. Les beaux dis-cours ne manquent pas mais les engagements ne sont pas tenus. Pour soigner leur communication sinon leur conscience, les grands financiers font mine de verdir leur langage,
Alors, QUE FAIRE ? D’abord continuer et dévelop-per toutes les luttes qui mettent en cause la domi-nation du capital. Mais pour donner de la force à la contestation, il faut lui donner un horizon. …/...
Proposer aujourd’hui le COMMUNISME peut pa-raître pour le moins irréaliste. On nous objectera le bilan des pays dits socialistes qui se récla-maient du communisme, mais, il s’agissait d’une caricature, voire d’une imposture. Nous avons, certes, tardé à en prendre toute la mesure.
Le dépassement du capitalisme se fera pas à pas, en développant tout ce qui va dans le sens de l’émancipation sociale, de la mise en commun, du partage, ce qui nécessite la prise de contrôle sur les moyens de production et la finance. UTO-PIE diront certains, mais déjà dans notre société il y a des bases de communisme : l’économie so-ciale et solidaire, la Sécu, les coopératives etc… Défendre les services publics contre les privatisa-tions ( EDF, SNCF ) lutter pour la GRATUITE des transports en commun, c’est déjà du commu-nisme.
Certes, le capitalisme ne rendra pas les clés sans résistance. Mais les peuples unis et opi-niâtres peuvent accélérer son déclin, sans recou-rir à la violence destructrice. Le Parti communiste, affaibli mais toujours vivant après 100 ans d’exis-tence , fier des grandes avancées sociales aux-quelles il a largement contribué grâce à son in-fluence en 1936, en 1945, 1968… met en discus-sion ces orientations tout en préparant son pro-chain Congrès et en travaillant au rassemblement de toutes les forces de gauche aux prochaines échéances électorales.
« Le Communisme a de l’avenir … si on le libère du passé » ( Bernard Vasseur, philosophe )

Lucien Carrel

 

le 09 janvier 2021