PCF Savoie

PCF Savoie
Accueil

 

TWITTER

 
 
 

[Communiqué de presse] Situation de FERROGLOBE et WATTS SOCLA

Un coup de massue vient de s’abattre sur les 357 salariés de l’intégralité des sites de Château- feuillet en Savoie et de Claveaux en Isère du groupe FerroGblobe, cela s’ajoute au plan de licen- ciements a WATTS SOCLA qui est en cours sur l’établissement à Hexapole, en plus des intéri- maires, temporaires, et autres emplois induits, une cinquantaine de licenciements est envisagée sur les 85 salariés.

Watts Socla , filiale d’un grand groupe multinational coté à la bourse choisit aujourd’hui la priorité du profit immédiat avec des couts de production très inférieurs en Asie.
Spécialiste d’équipements sur le contrôle des fluides en mouvement, Socla est une entreprise d’origine française, créée il y a 70 ans en Saône et Loire et rachetée il y a 10 ans par un groupe américain. Le site de Mery est réputé pour son expérience, son savoir-faire de « vannes papillon » largement utilisées dans les domaines de l’eau, du process industriel et des réseaux de fluides des bâtiments.

Sa délocalisation amènera à la fois les licenciements mais aussi le vol d’un savoir-faire reconnu mondialement. Et tout le monde peut constater dans la situation actuelle les conséquences qu'ont les délocalisations des productions.

FerroGlobe groupe ibéro-étatsunien spécialiste du silicium, nécessaire en sidérurgie, dans l’auto- mobile, le rail et le photovoltaïque, sacrifie ses usines dans le Monopoly capitaliste. Une fois de plus, nous ne pouvons que constater que seuls les profits intéressent les dirigeants et les action- naires de cette entreprise.L’humain n’est pour eux qu’une variable d’ajustement. Aucune impor- tance pour eux si leur choix implique une perte de savoir faire et une perte de souveraineté natio- nale dans la production de silicium.

Comme pour d’autres entreprises malheureusement, ces abandons tiennent toujours à deux causes essentielles : La non-prise en compte des alertes des salarié·e·s et la non-anticipation des besoins industriels.

Tout ces salariés peuvent bien entendu compter sur le Parti communiste français et la France In- soumise qui leur apporteront tout le soutien nécessaire dans le lutte et les accompagneront au bout de leurs démarches.

Il est donc nécessaire de penser un « modèle économique » qui ne soit pas sous la coupe de la seule « concurrence libre et non faussée » et de la loi du seul profit, nous dénoncons avec la plus grande fermeté ces stratégies suicidaires .

Pointet sebastien
Parti Communiste Français
Chef de file élections régionales Savoie Ensemble, pour notre région

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.