PCF Savoie

PCF Savoie
Accueil > PCF 73 > Les Sections > Section d'Alberville

 

TWITTER

 
 
 

L’EAU

Depuis le 1/01/2018, la loi a imposé un service unique eau-assainissement à toutes les communau-tés d’agglomération dont Arlysère. Une uniformati-sation des tarifs s’imposent donc alors que 22 systèmes différents sont à intégrer (régies municipales, délégations au privé ou syndicats intercommunaux), avec une grande disparité entre les 39 communes. F. Lombard, président et sa majorité ont fait le choix d’un nivellement par le haut pour aller à un prix unique dans 20 ans. Les prix eau-assainissement (conso+abonnement) pourraient doubler voire tri-pler. Ce n’est pas acceptable.
Il nous faut inventer des formes nouvelles et progressistes d’évolution

L’ENERGIE

La bataille pour soustraire nos barrages hydroélec-triques à la privatisation et pour rejeter le projet « Hercule » de démantèlement d’EDF connaît un tour nouveau. La lutte des idées au service de l’inté-rêt général avance et contraint le gouvernement à opérer en recul, en donnant un nouveau nom à « Hercule » sans en changer le contenu.
Notre objectif reste de fournir à chacun une énergie électrique, accessible en tout point du territoire et à un prix raisonnable et contrôlée. Et ceci n’est pos-sible qu’en sortant l’électricité du marché. La pro-duction hydroélectrique n’aura de solution qu’avec la création d’un Service Economique d’Intérêt Géné-ral, compatible avec les règles européennes. Le re-jet d’une mise en concurrence des fournisseurs pri-vés d’énergie ne passe que par la renaissance d’un grand service public de l’énergie.

  • Assurer une tarification modérée des services, adap-tée au niveau social des consommateurs (en attri-buant par exemple un contingent gratuit d’eau à l’abonnement)
  • Prendre la maîtrise publique de la gestion de l’eau. L’eau est essentielle à la vie. Elle est en danger avec les pollutions, les fuites, les surconsommations ou les accaparements par des grands groupes comme Nes-tlé ou Danone. Il y a une finalité écologique à la pré-server. Tout comme il y a une finalité démocratique à ce que chaque consommateur ait droit à une eau au même tarif quelle que soit sa localisation. L’eau est un bien commun qui ne peut pas être un objet mar-chand.

Une gestion privée par des groupes comme Véolia ou La Lyonnaise dont l’objectif est le profit est exclue. Une ges-tion publique et citoyenne de l’eau et de l’assainissement est indispensable pour atteindre nos buts.

LES VACCINS

La pandémie de COVID affecte la terre entière, mais l’assu-rance vaccinale n‘est donnée qu’aux nations qui en ont les moyens. Les grands groupes pharmaceutiques de Big Phar-ma accumulent des profits chiffrés à 70 milliards d’€ distri-bués à leurs actionnaires. L’annonce faite par J Biden d’une levée intellectuelle des brevets sur les vaccins a même fait chuter la bourse. Cette proposition initiée dès octobre 2020 par l’Inde et l’Afrique du Sud est seule de nature à donner une couverture sanitaire à toute l’humanité.
Signez la pétition : « Pas de profit sur la pandémie. » https://noprofitonpandemic.eu/fr

Louis Bertrand
Article issu du N°6 de "Liberté", bulletin de la section d'Arlysère

 

 

le 01 juin 2021

Biens communs à Préserver