Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

Chambéry - Important rajeunissement de la direction de la section du PCF

 

Avec l’arrivée d’Amandine Lécole (31 ans) et de Florian Penaroyas (22 ans) à la direction de la section communiste de Chambéry, celle-ci a pris un bon coup de jeune.
Florain Penaroyas est le nouveau secrétaire de la section. Originaire du Gard, ce camarade attachant, chaleureux et sympathique a déjà un vrai passé de militant, ayant participé au blocage de son lycée en 2007 et ayant été candidat aux élections cantonales d’Anglet nord (le deuxième plus jeune candidat de France !).
Il est actuellement réceptionniste tournant au «Château de Candie». Nous l’avons interviewé au retour de son travail, un dimanche après-midi. Il nous a d’abord raconté son arrivée en Savoie.
«Dès mon embauche, j’ai été logé deux mois par mon employeur dans une des chambres du Château, ce qui n’était pas désagréable… Comme ça ne pouvait pas durer, j’ai ensuite trouvé une chambre de bonne, avec WC sur le palier, pour 300 € par mois ! Heureusement, grâce à l’aide d’un camarade, j’ai enfin trouvé un logement de 40 m2 avec tout le confort».
 
Florian, quelles ont été tes premières impressions en arrivant en Savoie ?
«Ayant fait une saison à Modane, j’ai eu le sentiment d’un département très conservateur, sentiment confirmé par la lecture du Dauphiné-Libéré où le compte-rendu des processions était plus important que celui des luttes sociales. Je me suis dit que j’étais tombé dans un département de curés… Mais, par la suite, j’ai apprécié une population avenante, sympathique, accueillante.
Aujourd’hui, ce qui me frappe, c’est la casse industrielle. La Savoie me semble être un département sinistré. Au niveau industriel, c’est catastrophique. Quand je passe devant l’usine rasée de Vétrotex, ça me fait mal au coeur».
Et, en tant que nouveau secrétaire de la section de Chambéry, comment vois-tu les choses ?
«C’est une section nouvellement créée qui ne regroupe plus que Chambéry et Sonnaz, alors qu’avant elle recouvrait tout le bassin chambérien. Le défi est d’y redynamiser le parti, en s’appuyant sur la période motivante qu’est la période électorale.
C’est un des buts qu’on s’est fixé, en particulier avec Amandine.
Dans un premier temps (et c’est une idée qui me tenait à coeur), nous avons décidé de rendre visite à tous les communistes de Chambéry pour retisser des liens. L’objectif est de remobiliser un maximum de camarades, et pour la vie de la section, et pour les deux campagnes électorales des municipales et des européennes ».
Florian, nous te remercions d’avoir bien voulu répondre à nos questions. Visiblement tu as pris l’animation de la section du PCF chambérien à bras-le-corps et on te souhaite pleine réussite dans ton travail militant.