Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

Conseil Général de la Savoie - Des points marqués dans la bataille contre la hausse des tarifs des transports scolaires

Une mobilisation non négligeable

Les trois pétitions lancées contre le projet de hausse des tarifs des cars scolaires ont recueilli des centaines de signatures (1978 sur celle de la FCPE, 1123 sur celle des deux élus du Front de gauche, 522 sur celle du PCF). Le jour du débat, plusieurs dizaines de militants (pour l’essentiel proches ou membres du PCF) se sont rassemblés devant le siège du Conseil général pour protester contre le projet (voir notre photo). Le Conseil départemental de l’Education nationale s’est prononcé contre. Les deux élus Front de gauche, Christiane Lehmann et Jean-Louis Portaz en ont largement fait connaître la nocivité.
Bref, les choses n’ont pas pu se faire en catimini.

La réalité du projet de hausse des tarifs

A part quelques familles du canton de Montmélian (n’ayant qu’un enfant scolarisé et dont le quotient familial était inférieur à 490) qui connaitraient une baisse de 5 •, pour toutes les autres familles savoyardes le projet de hausse des tarifs des transports scolaires allait se traduire par une hausse de 10 à 800 % de ce qu’elles doivent payer pour que leurs enfants soient transportés.

La position des deux élus du Front de gauche

Pour Christiane Lehmann et Jean-Louis Portaz (dont on ne soulignera jamais assez l’importance du travail accompli), la proposition du Conseil général attentait au principe de la gratuité de l’école. Elle mettait en difficulté les écoles rurales. La grille proposée n’épargnait ni les familles non imposables, ni les familles nombreuses. Le projet n’était pas acceptable.

Le Conseil général a dû revoir sa copie, mais le fond n’est pas modifié

Le 3 février, donc, le Conseil général rediscute du projet pour le rendre définitif. N’arrivant pas à faire accepter le principe de la gratuité par les autres conseillers généraux, les deux élus Front de gauche mettent alors en avant la grille de la Corrèze (plus conforme à un tarif social).
Après une suspension de séance décidée par le président Hervé Gaymard, le groupe « Savoie pour tous » présente de nouvelles propositions. Toutes les tranches sont relevées de 59 points (mais la proposition des élus Front de gauche de «tirer» l’ensemble de la grille vers le revenu médian de 1 100• est refusée par les élus de droite et du PS), et la taille des familles est mieux prise en compte (rabais de 50% pour le 3ème enfant et gratuité pour les suivants).
La bataille des deux élus du Front de gauche a ainsi contribué à faire économiser de 5 à 200• (et plus pour les familles de plus de 3 enfants) aux parents d’élèves savoyards. Ils ont cependant voté contre le texte proposé car ce progrès n’enlève rien à leurs critiques antérieures : la gratuité est abandonnée et la note (bien que diminuée) reste lourde (augmentation de 9 à 700%, contre 10 à 800% initialement).
Enfin Christiane Lehmann et Jean-Louis Portaz estiment (à juste titre) que le Conseil général, avec une épargne brute en augmentation de 23 % sur un an, avait largement les moyens de renoncer à son projet.