Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

L’aide à domicile de nouveau mise à mal

Le service d’aide aux personnes âgées ou handicapées et aux familles «perd de sa qualité» selon notre correspondante Brigitte Andreys. En Savoie, l’aide à domicile, l’ADMR, «chapeaute» 36 associations au sein desquelles interviennent salariés et bénévoles.
Mais la tendance n’est pas à leur développement.
Ainsi, la «répartition» de l’Association familiale populaire (dépendant aujourd’hui de l’ADMR) entre Chambéry, la Maurienne et Mouxy a conduit à une situation compliquée. Certes, à Mouxy, on est passé de 7 professionnelles à 18, mais ces salariées pourraient ne pas être payées en avril, les caisses étant annoncées comme vides !
Des bénévoles ont démissionné, l’avenir de l’association «Entre lac et montagne», à Mouxy, serait compromis, «L’arche en ciel» n’est toujours pas à l’abri d’une disparition et la situation des personnels de l’aide à domicile s’est dégradée. Pour Brigitte Andreys, la convention signée par Xavier Bertrand et la CFDT a entraîné une plus grande précarité et la perte d’acquis sociaux (comme le remboursement des transports qui se traduit par une perte de 200 à 300 • pour les salariés). Le personnel (surtout féminin) a donc demandé une audience au Conseil général.
La CGT, très impliquée, cite d’ailleurs la déclaration d’une employée pour montrer l’urgence des problèmes : «Il est inconcevable et inhumain que la relation d’aide soit encore diminuée, que notre métier, où nous mettons tant de valeurs, soit laminé par des décisions ne prenant en compte que l’argent et la rentabilité ».
Une menace de privatisation pèse sur le secteur de l’aide à domicile. Ceci pourrait expliquer cela. Mais il est clair que le personnel ne l’accepte pas et il a raison. L’aide à domicile est un service public important, utile, nécessaire. Le livrer au marché en changerait complètement le sens. Il ne faut pas.