Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

Municipales - Albertville

A Albertville, une première constatation s’impose au vu du premier tour des élections municipales : le taux d’abstention y est encore plus élevé que dans le département, 47,28%, avec des records dans les bureaux de vote populaires du Val des Roses et de la Maison communale du Parc. La présence de 4 listes (au lieu de 2 en 2008) n’y a rien changé. A l’évidence, c’est la politique nationale qui explique cette désaffection dans l’électorat de gauche et le sévère résultat de la liste soutenue par le PS et EELV.
La deuxième constatation est le retour en force de la droite locale battue sur le fil en 2008 par le rejet d’un maire sortant contesté pour son arrogance et son implication dans le scandale de la dioxine. Le travail réalisé par la majorité sortante, loin d’être négligeable, n’aura pas suffi à empêcher ce retour.
La troisième constatation est le résultat appréciable de la liste Front de gauche conduite par Stéphane Jay, 8,09 %. Ce résultat se situe entre celui de la législative et celui de la présidentielle.
Dans les 3 bureaux de vote les plus populaires du quartier sud, cette liste approche ou dépasse les 10 %.
Pour le deuxième tour, le Front de gauche albertvillois a appelé au rassemblement contre la droite, sur la liste conduite par Noëlle Aznar-Molliex. Cela s’est concrétisé par une nette progression en pourcentage de la liste socialiste au deuxième tour, mais cela n’a pas suffi pour garder la mairie et la candidate soutenue par l’UMP l’emporte avec presque 50 % des suffrages exprimés.
Cela prouve que l’alignement silencieux derrière la politique gouvernementale ne paie pas, bien au contraire.

Dans des localités proches d’Albertville, des résultats plus intéressants

Il en est ainsi de la brillante élection, à Tours, de notre camarade Fabien Pointet, secrétaire de la section de Basse Tarentaise et membre du Conseil départemental du PCF. Il est élu sur une liste d’opposition qui bat le maire sortant soutenu par l’UMP.

A Monthion, notre camarade Daniel Pivier est réélu. Daniel est un des animateurs CGT de la lutte pour l’emploi dans l’usine Carbone Savoie.

A Esserts-Blay, il n’a manqué que 3 voix à Brigitte Gazzola pour être élue, alors qu’elle habite depuis peu dans la commune.
Nous présentons toutes nos félicitations à ces 3 militants engagés.

Lucien Carrel