Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

St Georges d’Hurtières - 70ème anniversaire : l’héroïsme du maquis sur le chemin de la Libération

Poursuivant l’oeuvre conduite avec persévérance par Angel Gruppo, Marinette Moulin et Marcel Gauthier (FNDIRP et ANACR), la mairie de Saint-Georges, l’ANACR et l’AFMD ont organisé, une nouvelle fois, une commémoration marquante dans ce haut lieu de la Résistance.
Pour ce 70ème anniversaire, l’hommage au maquis du Plan du Bourg a pris une importance particulière. Aidée par l’Ecomusée des Hurtières, la Mairie de Saint-Georges avait aménagé le site en créant un sentier mémoriel, en complétant le panneau historique relatant la tragédie et en améliorant l’accès au monument rénové.
Après avoir tenté d’arrêter Hyppolite Armand, chef de la 5ème compagnie de FTP dont la jeune soeur Marinette sera déportée à Ravensbrück, guidés par un traître, agent français de la Gestapo, Allemands et miliciens vont attaquer le maquis du Plan du Bourg. La résistance héroïque de 8 maquisards permettra aux autres membres du groupe de s’échapper. Le rappel du martyre de ces jeunes résistants est utile au devoir de mémoire, enrichi de récents travaux (DVD de l’AERI sur la Résistance en Savoie, film de Bernard Favre sur les Résistances dans les Alpes, film documentaire de Gilles Perret sur le CNR et son programme).
A ce sujet, le vice-président de l’ANACR souligna également le rassemblement indispensable pour les initiatives de paix, pour combattre tous les fanatismes, le racisme, l’antisémitisme et la haine de l’étranger et il se félicita de l’instauration d’une Journée Nationale de la Résistance, le 27 mai, jour de la 1ère réunion du CNR, présidé par Jean Moulin. Jean Moulin, arrêté le 21 juin 1943, décède des tortures infligées par Klaus Barbie et consorts mais le CNR continuera son action avec le programme publié le 15 mars 1944 dont les deux parties concerneront la Libération du pays et les mesures à prendre pour la République et la démocratie : plan complet de sécurité sociale, retraites, éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie, etc. C’est pour cela que les maquisards du Plan du Bourg se sont sacrifiés jusqu’à donner leur vie, de même que les déportés du village, 7 au total dont 4 ne reviendront pas.
Au cours de la 2ème partie de la commémoration, Charles Ortiz, président de l’AFMD Savoie, leur a rendu un hommage émouvant, au monument aux Morts, devant une assistance nombreuse (près de 200 personnes et plus de 30 drapeaux), attentive et recueillie comme elle l’avait été au Plan du Bourg. La présence de plusieurs élus locaux (le maire Alain Bouvier, Mme la Députée Béatrice Santais, Mme la Conseillère Générale Christiane Lehmann qui a lu un poème de R. Desnos ), la participation des écoliers des Hurtières et des élèves du collège d’Aiguebelle, la prestation musicale toujours appréciée de l’Echo de Charbonnières interprétant avec talent et conviction le Chant des Partisans, le Chant des Marais et la Marseillaise, ont affirmé la solennité de cette commémoration rappelant, en ce 70ème anniversaire, le rôle éminent de la Résistance dans la Libération du pays et sa reconstruction.

Gérard Simon