Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

Paroles d’élus militants

A la suite des municipales, nous avons sollicité avis et analyses auprès d’élus connus pour leur engagement communiste ou progressiste. Voici leurs réactions.

A Cognin, le communiste Alain Ferrero, adjoint aux travaux, estime que la victoire de la liste à laquelle il participait a été plus «limite» que les fois précédentes où la gauche faisait des scores sans appel de l’ordre de 60 à 70% des exprimés.
De son point de vue, si, jusqu’alors «c’est la valeur du projet qui entraînait le choix des électeurs», cette fois-ci, «on a plus eu affaire à l’expression d’un sentiment qu’à l’approbation d’un projet». La liste de gauche en a pâti.
«L’équipe qui se présentait en face de nous n’avait pas de projet, mais relayait un sentiment national. Nous l’avons payé».
La liste «Cognin ensemble» (dans laquelle se trouvait Alain Ferrero) a désormais 22 élus, l’opposition en a 7, mais le résultat a été plus serré que d’habitude.

A Coise, Jean-Claude Benoit (qui fut secrétaire départemental du PCF 73), nouvel élu municipal, reconnaît que «la victoire n’a pas été trop difficile» vu qu’il n’y avait qu’une liste. Mais il pense que cela n’est pas dû au hasard : «A Coise, la droite a refusé le débat, a fui le combat électoral».
Désormais il faut regarder l’avenir et faire en sorte que la commune «tienne une place plus importante dans la communauté de communes, et que le social s’y affirme plus fortement que jamais».

A St Georges d’Hurtières, notre camarade Alain Bouvier, réélu maire, pense que le résultat très positif de sa liste montre que l’activité du Conseil municipal sortant a été appréciée (et validée) par les électeurs.

Il se fixe maintenant trois objectifs prioritaires, sauver et développer le grand Filon (ce musée initiatique et vivant du passé minier de la commune), refaire le réseau d’adduction d’eau et  terminer l’assainissement collectif. D’ores et déjà Alain Bouvier se projette dans l’avenir.

A Montsapey, Bernard Fargeas, nouvel élu, rappelle que la commune compte 79 habitants permanents, mais que deux listes étaient en présence pour les municipales, «stimulant l’esprit offensif». La liste «Montsapey pour tous», conduite par Bernard, a été élue au premier tour dans son intégralité.

Commencée très tôt, la campagne électorale a été «plutôt calme». Appuyée sur «un solide comité de soutien», constituée d’une équipe soudée, la liste conduite par Bernard Fargeas a «sans doute bénéficié d’un climat favorable» et a obtenu un résultat «qui a pu surprendre quelques citoyens». Bernard nous écrit : «La démocratie sera une ambition constante de cette nouvelle municipalité dans un moment où le gouvernement fait des économies sur le dos des collectivités territoriales».

A St Michel de Maurienne, notons la réélection, comme maire délégué à Beaune, de notre camarade André Dufour qui fut membre de la direction départementale du PCF et candidat du Front de gauche aux cantonales. Toutes nos félicitations pour cet élu sympathique et engagé qui se dévoue depuis longtemps déjà pour sa commune.