Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil
 

TWITTERSuivez nous sur Twitter

@73PCF

 

Rejoignez nous sur Facebook

 

Fêtes des Allobroges 2016

Fêtes des Allobroges 2016
 
 
 

Texte d’orientation adopté lors de la Conférence régionale 21 juin 2015

Texte d’orientation adopté lors de la Conférence régionale 21 juin 2015

Pour une région d'égalité, solidaire, écologique et citoyenne :
Construisons Auvergne – Rhône-Alpes en commun !

Auvergne et Rhône-Alpes sont des territoires qui bougent : riches d’initiatives citoyennes, associatives, de leur vie culturelle, scientifique, de leur jeunesse, de diversité d’origines, de cultures, de territoires, de quartiers populaires… Dans ces territoires devra s'inventer la Région de demain, se construire des solidarités nouvelles, des projets innovants.

Les délégués représentants les communistes des 12 fédérations de la région affirment leur volonté d’une majorité régionale, populaire, de gauche avec toutes les forces et toutes celles et ceux qui combattent l'austérité, qui affrontent la règle d'or de la finance et sont déterminé-e-s à porter une ambition nouvelle et démocratique pour notre Région. Nous bâtirons ce rassemblement avec les militant-e-s féministes, associatifs, syndicaux, les artistes, les étudiante-s, les salarié-e-s, les citoyen-ne-s. Avec nos partenaires du Front de gauche, avec qui nous avons engagé ce travail depuis plusieurs années, et aussi en convergence avec tout-e-s les militant-e-s écologistes et socialistes, qui voudront y contribuer. C’est l’union de toutes ces forces dans l’action et la construction qui sera déterminante. La région ne saurait être le relais des choix gouvernementaux et européens. La situation de crise sociale, économique, écologique ou encore démocratique appelle au contraire des politiques clairement anti austéritaires et anti libérales !

L'ampleur des défis posés à notre région est immense.

Elle est l’une des plus riches d'Europe, elle est aussi des plus inégalitaires. Il n’y a jamais eu autant de richesses : par leur travail les Auvergnat-e-s et les Rhônalpin-e-s produisent chaque année 230 milliards d’euros de richesses (produit intérieur brut), les banques disposent de 200 milliards ; pourtant, les plus hauts revenus y cohabitent avec la plus extrême pauvreté. Et ce fossé augmente : les richesses se concentrent toujours plus et de plus en plus vite, accentué par la réforme territoriale, que nous combattons et qui casse l’organisation de la République pour plier les territoires et la population au dogme libéral, à une logique de compétition.

La diabolisation de la "dépense publique" rétrécit l'investissement public pour l'avenir. Nos services publics sont menacés par les politiques d'austérité gouvernementales et européennes. Les habitants de notre région sont brisés par la précarité et le chômage de masse en particulier dans les quartiers populaires.

Notre région a besoin de se construire avec une ambition radicalement nouvelle. Le bilan des majorités régionales est un point d’appui, à travers les avancées réelles que nos mobilisations avec les élus communistes et Front de gauche, ont permis d’obtenir. Demain, nous devrons contre balancer la logique libérale de la réforme territoriale.

Il serait irresponsable de concevoir la nouvelle région comme la simple addition des deux existantes. L’austérité imposée par les gouvernements successifs aux habitants, aux salariés, aux collectivités étouffe l’avenir : face à l’urgence nous devons inventer ensemble des réponses innovantes et concrètes. Nous avons besoin de profondes transformations sociales, écologiques et démocratiques, de déborder du cadre. Nous avons besoin de collectivités territoriales de la commune à la région en passant par le département qui aient les moyens financiers de leurs politiques de démocratie de proximité et de leurs coopérations. Nous avons besoin d’une Région qui s’affronte aux intérêts égoïstes des puissants, aux politiques d’austérité gouvernementales et européennes qui voudraient nous empêcher de construire, en Auvergne – Rhône-Alpes et pour le pays, un nouveau mode de développement d'égalité, écologique et social qui ouvre des perspectives politiques nouvelles.

Nous sommes une des régions les plus jeunes de France, nous sommes capables, si nous le décidons ensemble, de permettre à chaque jeune d'avoir la formation qu'il choisit, d'obtenir ses diplômes et d'exercer le métier de son choix, de « vivre et travailler au pays ».

Les Auvergnat-e-s et les Rhônalpin-es aspirent à l'égale dignité et le respect pour tou-te-s ses habitant-e-s, quels que soient leur quartier, leur ville, leur origine. Nous sommes capables de construire une région où le développement profite à toutes et à tous, dans les grandes villes comme dans les zones rurales ou de montagne. Une région qui garantisse le droit à un emploi en s’appuyant sur une autre utilisation de l’argent, dans une industrie de la transition écologique, dans une agriculture de la qualité, le droit à un logement, des transports, des écoles, des services publics, une alimentation de qualité. Une région du droit à la culture, au sport et aux loisirs pour toutes et tous. Nous croyons dans la coopération et la solidarité plutôt que dans la concurrence et l'exclusion.
Les Auvergnat-e-s et les Rhônalpin-es aspirent à un environnement de qualité. Le constat sur l’ampleur et l’urgence du défi écologique est de plus en plus partagé, nous sommes capables de relever le défi climatique : au rythme actuel, il nous faudrait plus d'un siècle pour rénover et isoler le parc immobilier de la région. Nous avons les moyens d'en finir avec les logements mal isolés et la pollution, qui touchent d'abord les plus défavorisé-e-s. Nous croyons dans la création d’une écologie populaire au service de l’émancipation.

Les Auvergnat-e-s et les Rhônalpin-e-s aspirent à accéder à la création artistique, culturelle, d’innovation. Nous pouvons, nous devons en finir avec les politiques d'austérité et la réduction systématique de l'intervention publique pour permettre aux associations, aux acteurs et aux actrices de la culture de développer de nouveaux projets avec les populations.
Les Auvergnat-e-s et les Rhônalpin-e-s aspirent à participer aux décisions, à être associé-e-s ; des dynamiques de territoire émergent, qui associent élu-e-s locaux, associations, habitant-e-s… Nous sommes capables de construire une région qui s’appuie sur ces dynamiques, sur de nouvelles coopérations et construise des solidarités nouvelles, à l'opposé des métropoles centralisées, autoritaires qui se mettent en place, qui éloignent les habitant-e-s et mettent au coeur la concurrence entre territoires.

Une telle ambition suppose de combattre et de battre une droite incarnée par Laurent Wauquiez. Il porte la vision d'une région ultra-libérale, au service de la compétition internationale, où les ghettos de riches restent bien à distance des quartiers populaires. Elle suppose de faire barrage au Front national et à ses discours de haine et de division.

Les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 doivent permettre de construire une nouvelle dynamique de rassemblement qui s'appuie sur les exigences populaires, sur toute cette créativité et toute cette énergie. Les réponses sont à écrire ensemble. Athènes, Madrid, Barcelone… ont montré la force d'un rassemblement politique et populaire qui se donne les moyens de l'implication citoyenne, qui s’affronte à la finance et donne un nouveau souffle au pouvoir régional et à la démocratie.

Les forces existent en Auvergne – Rhône-Alpes pour construire cela : encore faut-il se donner les moyens de les écouter, de les associer, de mettre toute ces énergies au service d'un projet d'égalité et de développement social et écologique, pour construire une région Auvergne - Rhône-Alpes en commun.

Par ce rassemblement nous voulons répondre au discrédit de la politique et des partis répandu dans l’opinion publique et qui génère le fatalisme. Par une construction innovante porteuse de volontarisme, de proximité, nous voulons que les attentes populaires puissent se faire entendre et soient défendues.

Nous avons conscience des difficultés et des obstacles qui peuvent s’opposer à ce rassemblement. C’est pourquoi nous mettons toutes nos forces dans la bataille, en mobilisant l’esprit d’initiative des 11.000 communistes de la région. À toutes celles et tous ceux qui partagent cette ambition : partout en Auvergne – Rhône-Alpes, dans les quartiers, les lieux de travail ou d'études, nous allons, tout l’été, proposer des centaines de rencontres pour construire ensemble ces réponses nouvelles, participer à égalité à la construction de ce projet commun.

Texte d’orientation adopté lors de la Conférence régionale 21 juin 2015
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.