Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

Les Allobroges - N°934 - 5 Janvier 2O16

Editorial

Une année de réflexion et d’engagement nous attend

Alain Dupenloup

Notre journal présente tous ses voeux à ses lecteurs. Dans le même temps, il sait les difficultés sociales et politiques du moment. Difficultés sociales avec la remise en cause du code du travail, avec la répression antisyndicale, avec la prégnance des idées libérales au sein du gouvernement, avec la satisfaction affichée du Medef devant les propos d’Emmanuel Macron.
Et difficultés politiques avec le résultat des élections régionales, résultat qui prouve l’insuffisante crédibilité des solutions alternatives au libéralisme, avec la montée du Front national.

Cette montée du Front national inquiète à juste titre. Elle signifie que le racisme et le rejet de l’autre peuvent prendre le pas sur les solidarités nécessaires. Au «prolétaires de tous les pays, unissez-vous», se substitue le «chacun pour soi».
Mais ce recul des idées de progrès n’est pas inéluctable.

Ce qui s’est passé à GrafTech prouve le contraire. Des élus, de simples citoyens, des braves gens de toutes opinions, des militants communistes et cégétistes engagés ont mené, 50 jours et 50 nuits durant, une action solidaire remarquable, quel que soit le temps, partageant les repas et la détermination, montant les gardes de nuit malgré grippes et fatigue, construisant une cabane de l’amitié où tous se retrouvaient autour du feu pour résister encore et encore aux volontés américaines d’un puissant fonds financier. Cette solidarité-là est à l’exact opposé du monde «idéologique» du FN.

Ce qui se passe à Chambéry vaut également d’être cité. Des habitants, des associations locales s’emparent de chaque problème, que ce soit à propos des rythmes scolaires, des immeubles qu’on veut détruire, d’une mairie de quartier, de l’absence de commerces locaux ou des questions de santé, pour tenter d’y apporter des réponses. Il y a là une intervention citoyenne multiforme saluée par les communistes, et à laquelle l’association «Chambéry Cap à gauche» n’est sûrement pas étrangère.

C’est dans ce sens qu’il faut aller, pour, non pas « reconstruire », mais élargir en permettant à la classe ouvrière et aux citoyens de se saisir de la chose politique. Cette intervention citoyenne est une démarche d’avenir.

Une base solide existe déjà, et l’intervention citoyenne peut s’en servir. Le travail fait par les élus Front de gauche dans les conseils général et régional garde toute sa valeur, toute sa pertinence.
Christiane Lehmann, Jean-Louis Portaz et Antoine Fatiga n’ont pas oeuvré pour rien, quel que soit le résultat des diverses élections. Et les explications apportées par les militants et les membres de la liste «L’Humain d’abord» restent d’actualité, que ce soit à propos du Lyon Turin, de la privatisation des barrages, des droits nouveaux qu’il faut donner aux salariés ou de la libéralisation du rail.

Les communistes vont s’appuyer sur tout cela pour réfléchir et proposer, tout en participant à toutes les initiatives de résistance aux choix libéraux du gouvernement, de riposte aux futures mauvaises décisions du nouvel exécutif régional. Ce nécessaire brassage des idées mené dans le cadre d’une lutte des classes féroce se traduira par un congrès du PCF, congrès qui cherchera des voies pour conjurer l’échec.

 

Sommaire : Editorial - Moûtiers : quelles suites pour l’hôpital - La CGT de Carbone Savoie
pose les vraies questions - A propos du manque de neige en début de saison - Nouvelles de Chambéry - Mise en concurrence des barrages - Suite aux Régionales - Allos sports.

Alain Dupenloup Par Alain Dupenloup