Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

Les Allobroges - N°937 - 16 Février 2O16

EDITO

Des initiatives pour sortir du piège du tripartisme

Alain Dupenloup

Des initiatives pour sortir du piège du tripartisme La pantalonnade du remaniement gouvernemental n’est pas de nature à modifier le cours des choses, bien au contraire elle vise à continuer une politique de droite suscitant désillusion et colère chez les salariés et les citoyens de progrès. Les trois écologistes qui ont accepté d’y participer le savent très bien.

La poursuite d’une telle politique est facilitée par l’affaiblissement du Front de gauche aux élections régionales. Elle mise sur l’installation d’un tripartisme droite, PS, FN, pour perdurer et fermer toute perspective de libération sociale. D’ailleurs, désorientés, des citoyens en arrivent à chercher des réponses du côté de l’extrême droite. Le piège du tripartisme se referme alors dans un climat délétère (dont témoigne la lettre anonyme de menaces adressée au secrétaire de la section PCF d’Albertville). Certes, il y a des résistances syndicales, et les rassemblements pour les retraites prévus le 10 mars devraient être une réussite (10h à la Sasson à Chambéry). Mais l’alternative politique n’est pas au rendez-vous.

Invité par la fédération du PCF 73 à animer une réunion de travail des militants, Jean-Marc Coppola a pointé deux raisons fortes aux difficultés du PCF et du Front de gauche à se faire entendre (sans parler de la censure des médias, bien sûr). Il y a la déception qu’entraîne «l’accélération brutale de la conversion de la sociale démocratie française au libéralisme», il y a «la difficulté du Front à être perçu comme une force porteuse d’un projet crédible».

Un des objectifs du futur congrès du PCF sera donc d’élaborer un projet de société lisible et d’affirmer qu’on peut changer la vie par l’action politique. Ce congrès doit être préparé par de multiples initiatives pour aller à la rencontre des citoyens, les écouter et les entendre.

Et les communistes ont d’ores et déjà commencé «leur travail». La section PCF du canton de Chamoux a invité ses adhérents et des personnalités locales à une rencontre pour réfléchir à «la grave situation économique, sociale et politique du pays». La section de Moûtiers organise un débat au matin du 12 mars. La fédération a invité Christian Picquet à animer une conférence débat le 19 mars à Coise. Les communistes Chambériens (et l’association «Cap à gauche») répondent à chaque mauvais coup du maire Michel Dantin, etc, etc. Car il y a urgence. Il faut à la fois riposter aux innombrables attaques portées contre les acquis populaires, et désamorcer la bombe antisociale du tripartisme.

Et pour cela, il faut faire de la politique, de la politique «telle que nous la concevons, faite de luttes et de construction», pour ouvrir un nouveau chemin vers l’émancipation.

En dénonçant les responsables de la crise économique et sociale, en les nommant, en montrant que le gouvernement actuel a renoncé au changement pour des raisons idéologiques, en disant ce que nous voulons pour demain dans une recherche partagée avec salariés et citoyens, en multipliant les initiatives pour porter la question du projet de société au centre des débats, nous pouvons inverser le cours des choses. C’est de notre responsabilité.

 

Par Alain Dupenloup, le 18 February 2016

    Sommaire : Editorial - Carbone Savoie, une lutte efficace - Initiative printanière du PCF 73 - On reparle des Capucins - Allos sports - A propos du rassemblement - Albertville : les gérants de la pénurie - Fusion des deux Savoie - Réunion de travail du PCF 73 - Chambéry, risque de privatisation du Funérarium - La Sociale, un film à voir.

    Alain Dupenloup Par Alain Dupenloup