Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil
 

Alain Dupenloup

Alain Dupenloup

Le P'tit Allobroges - Bulletin de St Pierre d'Albigny

Le P'tit Allobroge
 
 
 

Les Allobroges - N°939 - 15 Mars 2O16

EDITO

Il faut un débouché politique pour les luttes sociales, c’est urgent !

Alain Dupenloup

3 500 à Chambéry, 100 000 à Paris, 500 000 dans toute la France, les manifestations contre l’avant-projet de loi El Khomri ont rassemblé beaucoup de monde. Pour une première riposte, ce fut une belle riposte. Et, au moment où nous écrivons, cette riposte devrait avoir des prolongements importants, malgré les tentatives de division du mouvement menées par Manuel Valls. Ceci dit, ces tentatives n’ont eu que peu de succès jusqu’à présent, les rassemblements des syndicats réformistes pour obtenir seulement une «réécriture» de la loi travail ont fait flop (aussi bien à Paris, quelques centaines de participants, qu’en province où les rassemblements réformistes ont été squelettiques). C’est bien l’exigence du retrait de la loi qui a mobilisé. Le renouveau de combativité est porteur d’exigences fortes.
Cette relance des luttes se retrouve en Savoie au travers de résistances, de mobilisations et d’initiatives sociales et politiques qui comptent. A Carbone Savoie, la longue grève des salariés a posé avec force la question de l’emploi industriel dans nos vallées. A Chambéry, la bataille pour le maintien des pompes funèbres municipales en régie publique bouscule les certitudes ultralibérales. A Petit-Coeur, les communistes ont organisé un débat sur la casse du code du travail. A St Pierre d’Albigny, ils lancent le débat sur la collecte des ordures ménagères, dans les Bauges ils disputent le terrain au Front national au travers d’un trois pages documenté, en Maurienne ils envisagent une initiative pour l’emploi. Partout, ça bouge, et il faut continuer.
Car les actions syndicales menées contre le projet El Khomri et les initiatives politiques du PCF n’en sont pas encore à construire le débouché politique dont les salariés ont besoin. Le résultat des 3 élections partielles montre la longueur du chemin qui reste à parcourir. Dans la 10e circonscription du Nord, le candidat LR dépasse les 45 % des voix et le FN les 25 %, le PCF atteignant les 5 %, le PS dépassant à peine les 10 %. Dans la 2e circonscription des Yvelines, avec 70,75 % d’abstention, le PCF obtient 3,58 % des voix, le PS presque 13 %, le FN 9,38 %, et le candidat de droite 46 %. Dans la 2e circonscription de l’Aisne, le candidat de droite atteint 36,29 % des voix, le FN 28,81 %, le PS 15,55% et les 2 candidats du PCF, au coude à coude, tota-lisent 7,31 % des suffrages. On est bien loin du compte !
Si nous n’arrivons pas à construire un projet social et progressiste mobilisateur qui rassemble les forces de la gauche alternative, si les citoyens ne s’emparent pas du débat politique, nous n’offrirons pas aux luttes syndicales l’issue politique dont elles ont besoin.
Toute l’action du PCF vise à favoriser la construction d’un projet rassembleur. La question de la candidature à l’élection présidentielle viendra après. Le programme du Front de gauche «L’Humain d’abord» porte déjà en lui un socle intéressant de propositions, mais il faut absolument élargir la participation citoyenne à son enrichissement.
De nombreuses réunions publiques, des conférences, des débats pluralistes peuvent le permettre. C’est en nous y investissant que, tout en participant massivement à toutes les manifestations syndicales du moment, nous donnerons une issue durable aux luttes actuelles.

Les Allobroges - N°939 - 15 Mars 2O16
 

Par Alain Dupenloup, le 19 March 2016

    Sommaire : Editorial - A propos de la suppression d’un train de nuit - Chambéry : toujours au sujet de la privatisation du funérarium - Riche débat à Petit Coeur - Aix les Bains : il faut un débat sur la réhabilitation des thermes - Chambéry : le plan de déplacements contesté - La lutte à Carbone Savoie - Allos sports.

    Alain Dupenloup Par Alain Dupenloup