Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche

Fédération PCF de Savoie (73) - Front de Gauche
Accueil > Publications > Allobroges
 
 
 
 

Allos Sports du 03/06/14

Football, Coupe du Monde : Le sport ne doit pas être isolé des préoccupations sociales des Brésiliens que nous soutenons de tout coeur dans leurs revendications pour de meilleurs salaires et pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Contrairement à ce que déclare Michel Platini, il ne serait pas juste d’attendre pour pouvoir lutter. Il n’y a pas que le football dans la vie même s’il tient une place très importante dans l’esprit de tous les Brésiliens .
La Coupe du Monde se rapprochant, nous allons projeter un éclairage particulier sur les joueurs français qui ont marqué l’histoire des 13 participations tricolores à cet événement planétaire. A tout seigneur tout honneur, tout d’abord, Lucien Laurent, premier buteur français en 1930, décédé presque centenaire en 2005. Puis Etienne Mattler, Edmond Delfour et Emile Veinante, acteurs des trois premières Coupes du Monde (1930, 1934, 1938) dont celle disputée en France en 1938. Après le couac de 1950 (la France ne se qualifie pas et refuse le repêchage) et la médiocre prestation de 1954, Just Fontaine devient, en 1958, en Suède, le meilleur buteur de la Coupe du Monde avec 13 buts. Ce record sera-t-il battu un jour ? C’est le temps de Kopa qui anime le grand Réal de Madrid avec Di Stefano. Il faudra attendre les années 1980 pour voir un joueur aussi brillant, Michel Platini, qui permet à la France de jouer deux demi-finales en 1982 et 1986. Enfin, après une piteuse élimination en 1994, la France obtient la consécration suprême à domicile, en 1998. Zidane avec 2 buts est le maître d’oeuvre d’une équipe dont l’entraîneur Aimé Jacquet obtient aussi une belle victoire sur les médias qui avaient abusé de l’ironie à son égard. Le Brésil , maître du foot, est surclassé (3 à 0). Huit ans plus tard, la France atteint à nouveau la finale contre l’Italie et Zidane expulsé ne pourra finir sa glorieuse carrière en beauté.
Que nous réserve 2014 après la pantomine de Kysna en Afrique du Sud ( joueurs refusant de descendre du car !) ?

Rugby : Les équipes savoyardes engagées en phase finale du championnat de France connaissent des fortunes diverses. En honneur, le SOUAlbertville, après une belle embellie printanière, s’est arrêté en 1/16e de finale face à Saint-Girons. Chez les juniors Balandrade, les Chambériens du SOC sont parvenus en demi-finale tandis que les Bélascains de Montmélian poursuivent leur parcours vers un 2e titre d’affilée. En 1ère série, La Motte Servolex peut accéder aux quarts de finale s’il bat Paray le Monial. Enfin, Saint-Jean de Maurienne, en 4e série, aura un 1/8 de finale corsé face aux Corses de Toulon.

Handball : Vainqueur du champion Dunkerque puis de Montpellier le Chambéry SH termine bien une saison peu satisfaisante avec une 8e place sur 14. Il s’apprête à disputer la finale de Coupe de France face aux riches Parisiens du PSG.
Les Savoyards n’ont pas les faveurs du pronostic mais l’exploit est possible.

Basket : Battu par 2 manches à une, Aix-Maurienne termine honorablement une saison où il a alterné le bon et le moins bon.

Gérard Simon